La bibliothèque sera exceptionnellement fermée le LUNDI 14 AOÛT!

mardi 24 avril 2012

Petites pauses...

(Crédit photo: BibBlog)


ATTENTION !!!
2 jours de fermeture exceptionnelle de la bibliothèque de St-Georges:
le lundi 30 avril
et le vendredi 18 mai

(ce qui veut dire aussi que la bib sera ouverte le lundi 7 mai, ainsi que le samedi 19 mai ;-)


De son côté, le BibBlog se mettra sur pause les deux prochains mardis puisqu'ils sont fériés... nous nous retrouverons donc le 15 mai.
Soyez sages et fous, lecteurs assidus, auditeurs attentifs et filmophages distingués! ;-)

A la radio... Le bleu est une couleur chaude - Julie Maroh

Un coup de coeur de la bib à écouter sur France Bleu Auxerre: et c'est là (cliquez!)

Le Bleu est une couleur chaude de Julie Maroh.  



Véritable coup de cœur pour cette BD. Elle est tout en sensibilité, en finesse.
Clémentine est une jeune adolescente comme les autres. Elle va au lycée, a des amies et connaît ses premiers émois amoureux. Tout semble aller pour le mieux. Sauf que, un jour, dans la rue, son regard croise celui d'une jeune fille aux cheveux bleus… Et que cette rencontre la bouleverse. Les nuits de Clémentine vont désormais être agitées de rêves érotiques en direction de la mystérieuse fille aux cheveux bleus. Elle est très troublée et ne comprend pas son attirance pour cette jeune fille. Elle finit par sortir avec un charmant garçon. Leur relation dure plusieurs mois mais Clémentine n'arrive toujours pas à passer le cap de l'intimité sexuelle. Elle fait alors le choix de le quitter, se retrouve seule.
Puis un jour, par le plus grand des hasards, elle revoit la fille de ses rêves nocturnes. Elle s'appelle Emma et va sympathiser avec Clémentine...
Cette BD aborde simplement et sincèrement le thème de l'homosexualité féminine, mais son thème principal est surtout celui de l'amour avec un grand A. Un amour fort que l'on suit grâce au journal intime de Clémentine. Pas à pas, on découvre la naissance de cet amour et ses conséquences. Lorsque Clémentine tombe amoureuse, elle est très jeune et elle doit alors faire face au regard des autres mais avant tout s'accepter telle qu'elle est.
Ici, il n'y a pas de clichés juste cette histoire d'amour pleine de subtilités, d'intelligence, de sensibilité et d'émotions, et surtout on ne tombe jamais dans la vulgarité. Cette histoire, très riche, juste et touchante, est servie par un dessin magnifique, très doux. Et l'idée de lier le bleu au désir, avec comme fil conducteur : une tâche qui parcourt toutes les pages est particulièrement réussie. J'ai particulièrement aimé ces dessins qui laissent passer tant d'émotions. Les couleurs sont ajoutées par petites touches, le reste est en dégradé de gris. Le tout donne un ensemble harmonieux de toute beauté !
Quelle superbe bd ! L'histoire de cet amour entre deux femmes, la découverte de sa sexualité par Clémentine est pudiquement traitée sans aucun voyeurisme. On est très loin des clichés revendicatifs. Le désir, la honte, le trouble sont ici évoqués superbement. Vraiment une histoire magnifique. Et une lecture qui laisse tout songeur...
Un véritable coup de cœur ! Un Chef d'œuvre ! A découvrir très rapidement !!!

Documentaires... en tout genre!


Chine...
Histoire...
Légendes...
Déco...
Bien-être...
Cuisine...
                ...venez découvrir nos dernières acquisitions!


De nouveaux albums pour les juniors


Que diriez-vous de nouvelles histoires pour les vacances?...
Des albums autant à lire qu'à regarder!


Les ados, c'est fantastique!

Du fantastique pour les ados.
Ils dévorent ces romans de genre, en voilà de nouveaux!



mardi 17 avril 2012

Expo DEGAS: 3 dernières places!

Il ne reste plus que 3 billets d'entrée disponibles (coupe-file, bien sûr!) pour l'expo "Degas et le nu", proposée par "Les amis de la bibliothèque" le samedi 2 juin prochain. Si vous êtes intéressés, ne tardez plus! 
L'inscription se fait à la bib, où l'on vous fournira toutes les informations nécessaires.

Pour vous donner envie, ou vous faire patienter, voici une présentation de l'expo par son commissaire:

Les DVD nouveaux sont arrivés...


Le ciel est gris, il y a du vent, il fait froid...
Parfait! Temps idéal pour regarder un film... ou plusieurs! :-)

Notre mois du Japon: c'est fini!



De l'ensemble des classes des écoles de St-Georges, qui sont venues applaudir Eric caché derrière son kamishibaï, jusqu'à l'Yonne Républicaine qui s'en est fait l'écho, en passant bien sûr par la Bibliothèque départementale de l'Yonne, merci à tous ceux qui ont participé, chacun à leur manière, à notre mois du Japon!
... et qui ont contribué à en faire un succès ;-)



CD: + 200 !



Un arrivage de plus de 200 CD, prêtés par la BDY, vient d'être mis dans les bacs!
C'est le moment de venir faire un tour du côté des disques...


Le grand Coeur - Jean-Christophe Rufin




 
C'est l'histoire de Jacques Cœur, argentier de Charles VII, racontée par lui-même au soir de sa vie.
           
C'est un roman historique dense sur le pouvoir. Intéressant portrait de Charles VII, présenté comme un roi retors et cruel s'appuyant sur sa faiblesse pour manipuler son entourage.

Roman d'aventure aussi où l'on voit Jacques Cœur organiser ses réseaux commerciaux à travers l'Orient et l'Occident.

Enfin, c'est un roman d'amour: sa liaison avec Agnès Sorel fut un affront pour le Roi, dont elle était la favorite.


_____________________
Du même auteur nous avons aussi:

   

Sur les cendres des ronces - Didier Cornaille



 

Dans un hameau du Morvan, le jeune François Courbet cherche sa voie, tiraillé entre son lourd héritage familial et son besoin de rupture, d'émancipation.
Entouré des femmes de sa famille qui tiennent une auberge, François souffre de ne pas connaître ses origines paternelles.
Il veut devenir menuisier et joue de la vielle.
François part au Québec et revient quelques années plus tard…

Un roman sur le thème de l'héritage, de la transmission et des sentiments.


___________________________
Parmi les nombreux ouvrages de Didier Cornaille présents à la bib, nous vous suggérons:

 

Sur la route du papier - Erik Orsenna




Après le coton et l'eau, c'est sur la route du papier que nous emmène Orsenna.

Il part d'abord à travers le monde pour retrouver les lointaines origines du papier et les lieux où sont encore fabriqués les papiers à l'ancienne: lieux lointains (Route de la soie, Ouzbékistan, Japon) mais aussi l'Europe et même la France, riche en découvertes.

La seconde partie du livre, présentée comme une enquête, s'intéresse à l'industrie actuelle du papier avec ses conséquences destructrices (déforestation et pollution).

C'est un ouvrage très documenté, jamais ennuyeux, débordant de rencontres, d'anecdotes, écrit avec humour.

Esprit curieux, sachant poser avec fausse naïveté les questions essentielles, Orsenna est un guide passionnant sur cette route du papier. 


mercredi 11 avril 2012

Ils sont aussi à la bib...






Les dix enfants que madame Ming n'a jamais eus d'Eric-Emmanuel Schmitt.

Livre plein de sagesse et d'amour des autres.





  


Le maître du Haut Château de Philip K. Dick.









Une vie de plus de Janine Boissard.

Une jolie romance!







Double identité de Didier van Cauwelaert












Rapaces de Patrick Poivre d'Arvor











La liseuse de Paul Fournel.

Petit livre bien écrit sur la vie et le travail d'un éditeur.

mardi 3 avril 2012

Notre mois du Japon: 7. CADEAU!

Pour GAGNER cet album-livre d'or que tu pourras compléter avec tes amies...



 ...il te suffit d'être la première à venir à la bibliothèque et à donner la bonne réponse à la question suivante:

Comment appelle-t-on, au Japon, ces petites poupées de bois compagnes de tous les enfants?
     1. kokeshi
     2. kamishibaï

Facile! ;-)
Passe vite à la bib, c'est la PREMIERE qui gagne!

Notre mois du Japon: 6. Les mangas.


Qui dit Japon, dit manga. Disons manga pour dire Japon!

Des séries complètes vous attendent à la bib. Profitez-en! :-)

Amy et Isabelle - Elizabeth Strout



 
Nous sommes dans les années 60 en Nouvelle Angleterre.
Amy, 16 ans, vit seule avec sa mère Isabelle qui est complexée et secrètement amoureuse de son patron, elle vit beaucoup dans l'imaginaire. Amy, elle, tombe amoureuse de son professeur de math qui lui fait découvrir la sensualité et l'abandonne; s'en suit un conflit terrible entre la mère et la fille, teinté de jalousie de la part d'Isabelle.

Très belles pages sur les désirs refoulés d'Isabelle, ses complexes, les exigences qu'elle s'impose.
Belles descriptions de l'éveil amoureux d'Amy.
Dialogues drôles entre les femmes du bureau.

Très bon roman.

Les dames de Rome - Françoise Chandernagor



Suite des "Enfants d'Alexandrie", ce roman suit Séléné, fille de Cléopâtre et Marc-Antoine, depuis son arrivée à Rome jusqu'à son départ en Mauritanie dont elle épousera le roi Juba.
Les documents relatifs au destin de la jeune captive, recueillie et éduquée par Octavie, soeur de l'empereur Octave-Auguste, étant très rares, son histoire apparaît à travers les personnages qu'elle côtoie, essentiellement l'empereur, son épouse stérile Livie, et Octavie.

Françoise Chandernagor confère une vie intense à la vie à la Cour au sein des complots, des calculs politiques, des flagorneries, des trahisons, de l'ambition, du désir de s'emparer du pouvoir. La vie politique, courtisane, intellectuelle, renaît dans cette vaste fresque. 
A la fin de l'ouvrage, les notes de l'auteur confirment le sérieux de sa documentation et ses choix difficiles entre les versions souvent contradictoires des historiens. Mais le souci de la vérité ne bride jamais l'imagination de la romancière qui sait "faire parler les silences."

________________________
En plus des "Enfants d'Alexandrie", Françoise Chandernagor à la bib, c'est aussi:

L'Allée du Roi
L'Archange de Vienne
L'Enfant aux loups
L'Enfant des Lumières  
La Chambre
La Sans Pareille
La Voyageuse de la nuit  

Mon doudou divin - Katarina Mazetti





Wera est journaliste free-lance dans une petite ville, mais les articles haut de gamme sont rares. A la caisse d’un supermarché, elle trouve une petite annonce proposant un stage en spiritualité, à « la Béatitude » : « essayer de trouver ou créer sa propre foi, forger sa propre image d’un dieu, suivre sa voix intérieure… ». C’est parti pour 3 semaines d’immersion en compagnie d’un apprenti gourou, d’une petite mère, d’un médecin radié, d’un musulman iranien, d’une femme « invisible » et de Madeleine qui porte en permanence un sac à dos. 
Comment ressortiront-ils de ce stage ? Wera chante pour elle-même : « Lui, il est mon doudou divin… Il est mon dieu, mon seigneur… ». Tous sont en quête de divin. Puis ils se sépareront – mais pas réellement…

______________________
Du même auteur nous vous proposons également:

La Fin n'est que le début (pour les juniors)

Une femme seule - Marie Vindy

L'histoire: Marianne Gil, écrivain, vit seule dans une grande propriété en Haute-Marne. C'est là qu'un matin de janvier, Joël, le vétérinaire qui s'occupe de ses chevaux lorsqu'elle est absente, découvre le cadavre d'une jeune fille.

Chargé de l'enquête, le capitaine de gendarmerie Francis Humbert, va devoir se pencher sur les zones d'ombre du passé de Marianne, cette femme seule, à la beauté troublante, qui semble expier dans l'isolement, l'écriture et l'alcool, un secret bien difficile à porter.

Pas de suspense haletant ni de scènes d'actions fracassantes dans ce roman. Plus que la recherche d'un coupable - que l'on suit par ailleurs avec intérêt, même si nos soupçons ne peuvent que se tourner assez vite vers l'un des protagonistes - ce qui compte dans ce livre de Marie Vindy, c'est la mise en place d'une atmosphère pesante.

On voit ressurgir les secrets enfouis d'une famille bourgeoise qui a cherché à étouffer un scandale quitte à se couper définitivement de son enfant. L'auteur déroule donc une intrigue sans grande surprise, certes, mais finalement prenante. Car, en fin de compte, cette enquête est surtout prétexte à évoquer le poids des non-dits et la difficulté à briser le carcan de son milieu (pour Marianne, qui cherche à briser celui de sa famille aisée mais aussi de celui du show-biz faussement rebelle, dans lequel elle s'est égarée) ou de sa fonction (pour Francis Humbert, gendarme fraîchement divorcé, miné par la vie de caserne et qui cherche à sa façon à s'affranchir du cadre rigide de son métier) pour pouvoir se réaliser.

On pourra peut-être reprocher à Marie Vindy un côté fleur bleue et des personnages parfois stéréotypés... C'est un roman facile à lire...