La bibliothèque sera exceptionnellement fermée le LUNDI 14 AOÛT!

mardi 24 février 2015

Le tour du monde, le 13 mars!


Reportage numérique de Bruno Robinneau.

Présentation:

"Un beau jour, nous avons tout laissé: famille, travail, sécurité d’un toit, amis… pour prendre la clé des champs et vivre une vibrante histoire d’amour de la Terre et des Hommes. Pendant huit ans, nous avons parcouru la planète, échangeant notre travail contre gîte et couvert, nous associant au labeur des villageois, nous fondant dans l’intimité de leurs familles, partageant leurs repas, buvant la même eau, nous gelant aux mêmes froidures, risquant les mêmes maladies… Pour une approche du monde et des relations interculturelles et humaines à travers le partage du quotidien.  
Un témoignage fort et émouvant, un message d'enthousiasme et d'ouverture, placé sous le signe de l’Aventure. 
C’est à cette extraordinaire aventure que nous vous invitons de participer."

VENDREDI 13 MARS
20h30
au Centre culturel 


Albums... Albums... Albums...

De nouveaux albums pour les enfants!
 


Venez les découvrir avec eux! :-)


Buffalo Runner - Tiburce Oger



 
1896. Henri Ducharme et ses deux enfants font route depuis La Nouvelle-Orléans vers l'Eldorado californien. Au milieu du désert, ils se font attaquer par un petit groupe de trois malfrats.
Ed Fisher, un vieux cow-boy intervient en abattant les individus, mais ne pourra sauver que la jeune Mary du massacre. Sachant que le reste de la bande ne doit pas être bien loin, la rescapée et son sauveur se réfugient dans les ruines d’une maison, dans l’attente de l’assaut final qui ne manquera pas d’intervenir à l’aube.
Pour éviter de sombrer dans le sommeil, le vieil homme entreprend alors de conter l’histoire de sa vie… Sa vie aventureuse de Buffalo Runner, avec, bien sûr, l'épisode du massacre des bisons, du commerce de leurs peaux, de l’affaiblissement des Indiens qui s’en nourrissaient et qui vont se révolter, des ranchs, et des lignes ferroviaires. Bref, la conquête de l'Ouest...
Mais si avec Buffalo Runner, Tiburce Oger revient aux sources du western, beau, âpre et sauvage, on est loin des codes et des stéréotypes imposés par Hollywood. Ainsi, vous n’y trouverez pas une ode à la gloire des valeureux conquérants arrachant la terre promise à des sauvages qui avaient l’outrecuidance de l’occuper. De même, aucune magnificence des héros glorieux et honnêtes au programme. L’auteur s’attache à livrer un témoignage réaliste et documenté de la conquête de l’Ouest à travers la vie d’un de ces anonymes qui essayèrent de se faire une place dans ce nouveau monde. Malheureusement, comme pour le personnage principal de ce récit, les incessants bouleversements de cette nation en devenir furent bien souvent impitoyables.

Comme le dit Tiburce Oger lors d'une interview : «Mais point de salut, fiers lecteurs, dans ce western, vous ne trouverez que "de la sueur, du sang et des larmes"... ».

Pour relater cette aventure, le scénariste adopte un mode de narration plaisant et efficace. Les longs flash-back sur les tranches de vie du vieux Fisher entrecoupent la longue veillée d’armes des deux assiégés. La fin de l’album réserve une très jolie surprise. Le ton adopté oscille entre nostalgie d’une époque où tout semblait possible et regrets face au prix à payer et aux occasions perdues.

Un album fort et dense parmi les plus marquants de ce début d’année, une pépite du neuvième art…

Pour ados et adultes.



  (Cliquez sur l'image ci-contre pour apprécier les dessins) 


La bombe - Frank Harris






http://www.ladernieregoutte.fr/fichiers/extraits/LaBombe_Extrait.pdf?PHPSESSID=c36c1a6cc9922d1a84c51ad3d820d0ceRudolph Schnaubelt  décide de raconter sa vie : il commence par sa jeunesse en Allemagne, son immigration aux Etats-Unis, ses débuts prolétaires à New York allant même jusqu'à vivre dans la rue, ses petits boulots difficiles et usants et ses premiers reportages en tant que journaliste pour un petit journal. Puis son départ de New York pour Chicago, sa rencontre avec Elsie, qui lui fait tourner la tête, la très violente répression policière contre les ouvriers « étrangers » et enfin sa rencontre avec le charismatique et non moins anarchiste Louis Lingg. Ce dernier a influencé Schnaubelt qui fut à l’origine du massacre de Haymarket Place, l'attentat qui tua huit policiers et en blessa des dizaines d'autres. Ce fut un tournant majeur dans l'histoire américaine. Ce personnage principal, plein d’espoir, de forces et de rêves est particulièrement attachant.


Frank Harris avec son texte revient sur les évènements de la fin du 19ème siècle qui ont marqué l'histoire américaine, sur les violences policières, la considération pour les travailleurs immigrés, la journée de huit heures de travail, etc… toutes ces manifestations qui donnèrent naissance au 1er mai. Ce roman classique qu’on ne peut laisser avant la dernière page est écrit dans un style faussement simple et nous plonge dans un univers original.

Un livre poignant, révoltant, instructif et passionnant.


 CLIQUEZ SUR LA COUVERTURE POUR LIRE QUELQUES PAGES

Chemins - Michèle Lesbre



La narratrice observe un homme bien vêtu plongé dans la lecture de "Scènes de la vie de bohême". Ce livre, elle l'a vu autrefois sur le bureau de son père. C'est le point de départ d'une remontée dans le temps à la quête de ce père en mésentente conjugale, souvent absent et resté pour elle un étranger mystérieux.
http://www.swediteur.com/extraits/148/chemins.pdfLa quête suit un itinéraire au fil des lieux d'enfance: promenade le long d'un canal, sur les bords de la Loire, retour dans la maison familiale et à l'école. Le présent se mêle au passé, au hasard de diverses rencontres, donnant lieu à des évocations poétiques en surimpression. Mais l'image du père restera floue, nimbée d'ombres et conservera son mystère.

C'est un très joli roman de mémoire et d'atmosphère écrit avec une grande délicatesse, beaucoup de sensibilité et de nostalgie.

CLIQUEZ SUR LA COUVERTURE POUR FEUILLETER QUELQUES PAGES!

____________

Du même auteur, nous vous proposons aussi:

Ecoute la pluie
La Petite trotteuse
Le Canapé rouge

After, saison 1 - Anna Todd





A travers un récit fleuve, le lecteur découvre la vie étudiante sur un campus américain. Dans le premier tome, Tessa est contrainte de choisir entre la vie raisonnée et raisonnable et les affres de la passion. Ses débuts de vie d’adulte l’obligent à choisir entre le mode de vie voulu par sa mère et les risques du sentiment amoureux.

La confrontation entre le futur gendre idéal (Noah) et Harding (beau brun ténébreux tatoué) la plonge dans un dilemme.

La lecture de ce roman est facile, car fluide, malgré le pavé qu’il représente. Un rythme s’installe très rapidement entre « actions et vérités », jeu cher à la petite bande de Tessa. Le lecteur l’accompagne dans son évolution. Le récit de cette adolescence peut faire écho aux questionnements des 15-25 ans.

Si ce roman a un tel succès, ce n’est pas en raison de ses qualités littéraires (que chacun demeure libre d’apprécier), mais parce qu’il donne à voir la quête d’un absolu et rend compte d’un questionnement universel sur l’Amour.

Mais peut-être, n’est–il pas à lire avant 15 ans. Si l’intrigue est assez proche des livres de la série Harlequin, le récit des scènes amoureuses est loin de présenter la même pudeur. Si une littérature pour tous décrivant précisément des actes sexuels apparait actuellement, ce roman en est un digne représentant. Il est la version romantique de 50 nuances de gris.


Les corps inutiles - Delphine Bertholon



L’histoire: Clémence, 15 ans, se rend à un fête chez une amie. C'est l'été, il fait encore jour. Dans une rue près d'un chantier, un homme l'agresse…. Arrivée chez son amie, sous le choc, Clémence se confie à son petit copain….
Clémence a 30 ans et travaille dans une clinique d'un genre particulier. Elle peint des visages et donne une personnalité à des poupées grandeur nature pour des clients. Des corps synthétiques obéissants. Le sien s'est petit à petit délesté de toutes ses sensibilités. Comme pour tenter d'effacer l'agression, il s'est forgé une carapace mais Clémence n'a jamais pu effacer de sa mémoire ce qui continue de la hanter.
Les chapitres alternent entre le passé de Clémence, enfant et adolescente, et le présent. Elle n'a pas pu en parler à ses parents trop protecteurs qui lui laissaient peu de liberté. Alors, il a fallu faire comme si rien n'était arrivé. Jouer un rôle.
Comment se libérer du mal subi ? Son agresseur sera-t-il retrouvé?

Avec ce drame psychologique et un peu policier, le lecteur pourrait s’attendre à un roman sordide. Tout le talent de l'auteur réside justement dans le fait que ce livre est lumineux et intense, et jamais glauque. Le texte est très bien rythmé, avec de multiples références musicales et cinématographiques.
BON ROMAN qui se lit d’une traite.

_____________

Du même auteur vous trouverez également à la bib:

L'Effet Larsen
Twist

mardi 17 février 2015

Vendredi: la SICILE !!


Plus de détails ICI !

Pensez aussi au nouvel horaire que nous vous proposons: 
séance supplémentaire à 17h
;-)

Victoires de la musique...



Le Palmarès... ceux que vous trouverez à la bib !

Artiste masculin de l'année: Julien Doré (3 albums de Julien Doré sont à la bib, dont le dernier)

Album révélation de l'année: "Mini World" d'Indila

Chanson originale de l'année: "Un jour au mauvais endroit" de Calogero (dans l'album "Les feux d'artifice")

Album chanson de l'année: Alain Souchon & Laurent Voulzy

Spectacle musical/ Tournée/ Concert de l'année: Stromae pour "Racine carrée"


Manga... Manga... Manga...

Des séries ont été complétées...



...à suivre...

NOUVEAUTES "ROMAN JUNIOR" - Janvier 2015 (3)

Voilà les derniers titres de la publication de janvier...

Bonne lecture!





Cliquez sur les images pour lire le résumé!


(Les autres "romans juniors" du mois sont ici: 1/3 et 2/3)

Lisez en GRAND!

Quelques nouveautés ont été ajoutées sur les grilles, en large vision!

 (cliquez sur l'image pour l'agrandir)

Lisez (aussi) en grands caractères! ;-)

Et tu n’es pas revenu - Marceline Loridan-Ivens




Ce livre écrit à quatre mains avec Judith Perrignon, journaliste, n'est pas un roman, mais l'histoire poignante d’une rescapée des camps de la mort, Marceline Loridan-Ivens...
En 1944, Marceline a 15 ans et se voit déportée avec son père vers Auschwitz-Birkenau. En transit à Drancy, son père lui dit: "Toi, tu reviendras peut-être parce que tu es jeune, moi je ne reviendrai pas". La jeune fille survivra mais son père ne reviendra jamais et cette phrase hante encore Marceline.
Dans ce récit présenté sous forme d'une lettre à son père, elle raconte la captivité, le froid, la faim, la maladie, mais aussi le hasard et la chance. Marceline a reçu une lettre de son père, mais elle ne parvient pas à se souvenir du contenu.
On assiste également à son retour en France, quand son oncle lui conseille de "ne rien raconter", l'incompréhension ou la gêne de sa mère, le chagrin de ceux qui ne sont pas partis. Sa famille est détruite et la reconstruction de Marceline sera longue et difficile. 
Cependant, même si les camps hantent ce livre, Marceline parle à son père, de sa vie de femme. Une femme, qui devenue adulte s'est révoltée, s'est battue pour l'Algérie notamment. Elle lui conte ses amours… Elle parle également des évènements tragiques plus récents, comme le 11 septembre 2001 où, là encore, elle a souhaité mourir pour ne plus avoir à affronter ce monde cruel par moments.

Un livre poignant


L’archange du chaos - Dominique Sylvain



L’histoire : Bastien Carat est le commandant d’un groupe de policiers fortement déstabilisé depuis la cessation d’activité de son collègue et ami Mansour.  Il est à présent assisté par Franka Kehlmann, une jeune recrue arrivée de la Financière, protégée de la divisionnaire, Mme Santini.
Le corps d’une femme est retrouvé dans la cave d’un immeuble en chantier. Ligotée, tout indique qu’elle a été sauvagement torturée, la victime a eu son bras brûlé et sa langue sectionnée. Un détail étrange attire immédiatement l’attention des policiers : les blessures infligées ont été soignées ante mortem et le corps martyrisé déposé tel un gisant médiéval rendu à la paix éternelle. Pas d’empreintes, pas de traces d’ADN, le groupe mené par Bastien Carat piétine alors que la hiérarchie et les médias souhaitent des résultats rapides. Une première piste est envisagée…. Quand d’autres victimes, tuées selon le même mode opératoire, sont retrouvées, l’enquête bascule….

Dominique Sylvain, auteure confirmée, nous entraine sur les pas d'un assassin mystique. C’est un roman plein d’actions qui ferait un excellent film policier.


Le monde selon Billy Boy - Gilles Leroy





L’histoire : Elle se déroule à Paris à la fin des années 50. Eliane a tout juste vingt ans et tombe enceinte d'André. Beau garçon, il lui a menti sur son âge et n'a que dix-sept ans. Quand la mère d'Eliane découvre son état, elle la chasse. Eliane trouve un petit appartement sous les toits, un logement temporaire qui durera dix ans. André l'abandonne se trouvant trop jeune pour devenir père. De plus, sa famille s'oppose au mariage et voudrait qu'Eliane avorte… Elle travaille comme sténodactylo pour un général dans un ministère. Mais elle a peur du futur qui fera d'elle une fille-mère …. Elle refuse l’argent que lui propose la sœur d’André... Tant pis, si elle doit élever seule son enfant. Eliane, issue d'un milieu modeste, ne convient pas aux parents d'André, des commerçants qui se sont embourgeoisés.


En fait, Eliane et André sont les parents de Gilles Leroy. ….. Eliane n'a jamais caché à son fils qu'il n'était pas désiré, mais le bonheur qu'il a apporté à ses parents a été le plus fort. Jamais de reproches ou de remords en parlant de lui. Gilles Leroy livre l'histoire de ses parents, des gens simples qui ont mené une vie simple, et comble les vides quand il y en a. Mais il revient aussi sur l'angoisse qui l'a habité. Sans pathos ni sentimentalisme, cette quête familiale, menée par Gilles Leroy qui nous plonge dans les années soixante, est émouvante.


BEAU ROMAN 

__________________

Du même auteur, nous vous proposons aussi:

Alabama song
Grandir
L'Amant russe
Nina Simone, roman
Zola Jackson

mardi 10 février 2015

Sicile: 2 rendez-vous le 20 février!

"La Sicile devrait attirer les voyageurs, car ses beautés naturelles et artistiques sont aussi particulières que remarquables". Ainsi écrivait dans la "vie errante" Guy de Maupassant, lors d'un voyage effectué au printemps 1885. Il nous commentera régulièrement ses coups de cœur et ses impressions: l'île aux trois caps, de belles plages blanches, des plaines fertiles, des massifs montagneux, les îles éoliennes et la menace envoûtante de l'Etna.
La plupart des grandes civilisations européennes s'y sont implantées, Grecs et Phéniciens, Romains, Byzantins, les Normands...


Vous êtes conviés à découvrir un  
Carnet de route de Danielle Coum :  
"La SICILE, sur les pas de Guy de Maupassant"
le vendredi 20 février.

Innovation: il y aura 2 séances!! Une première à 17h, puis une seconde à l'horaire habituel, c'est-à-dire à 20h30.

Evidemment, ces deux séances se dérouleront au Centre culturel de Saint-Georges
Comme d'habitude l'entrée est libre.


BD... BD... BD...


Une trentaine de BD est arrivée!
Venez découvrir ces nouveautés autant en 'junior' qu'en 'adulte' !


(cliquez sur les images pour les agrandir!)


Et ce ne sont pas que quelques exemples...  ;-)

NOUVEAUTES "ROMAN JUNIOR" - Janvier 2015 (2)

Voici la suite de la semaine dernière (que vous trouverez toujours ICI).

Bonne lecture!!





(Cliquez sur les images pour lire confortablement les résumés!!)

Danser les ombres - Laurent Gaudé






L’histoire : Janvier 2010 à Haïti, Port-au-Prince. Lucine revient dans sa ville après avoir passé plusieurs années à s'occuper de sa jeune sœur Nine et des enfants de celle-ci. Nine vient de mourir et Lucine doit annoncer la nouvelle au père d'un des enfants, afin qu'il participe à la vie de son fils. Elle rencontre Saul qui n'a jamais terminé ses études de médecine parce qu'il n'a pas réussi à surmonter l'échec du soulèvement populaire de 2004 et surtout l'assassinat de sa demi-sœur. D’autres personnages sont aussi décrits : Firmin, chauffeur de taxi et ancien tonton macoute… ; Lily, une jeune américaine, atteinte d'une maladie grave, a souhaité venir vivre ses derniers jours à Port-au-Prince ; et les jeunes élèves infirmières; le vieux Tess qui tenait autrefois une maison close et d'autres encore. Tous ces personnages se croisent, se haïssent, certains vont s'aimer, commencer à se reconstruire.

Jusqu'au moment où, à la moitié du roman, tout bascule à cause du tremblement de terre. Les destins des personnages sont alors irrémédiablement bouleversés. 


L'auteur décrit avec merveille Haïti, pays dans lequel les anciennes luttes contre le pouvoir sont toujours omniprésentes, tout comme la culture vaudou avec la peur des esprits et le respect des traditions. Il décrit tout aussi bien le terrible tremblement de terre, les minutes puis les jours qui ont suivi. La fin, bien que déconcertante de premier abord, est fidèle au reste du livre, poétique, touchante. 

Roman réussi, plein de sensibilité avec une belle écriture et une jolie musicalité des mots.
Un bel hommage à Haïti.






______________

Du même auteur, nous vous proposons également:

Dans la nuit du Mozambique : Et autres récits
Eldorado
La Mort du roi Tsongor (Goncourt des lycéens)
La Porte des Enfers
Le Soleil des Scorta (Prix Goncourt)
Les Oliviers du Négus : Nouvelles  
Ouragan
Pour seul cortège


Trompe-la-mort - Jean-Michel Guenassia


Ce roman emmène le lecteur aux côtés de Tom Larch. En sa compagnie, nous quittons New Delhi pour le suivre à Londres avant de revenir à New Delhi. 
Le personnage principal doit son surnom au fait d’avoir survécu, dès son enfance, à des épisodes qui auraient pu mal tourner pour lui. Puisqu’il a la fâcheuse habitude de survivre en toutes circonstances, même lorsqu’il aurait préféré mourir, il choisit d’exploiter cet étrange atout et s’engage dans les Marines.
Le lecteur assiste alors à la métamorphose de l’homme surhumain en un homme amoureux, puis en père.

L’ouverture du roman sur la phrase « Je suis mort le jeudi 5 février » inaugure une poursuite effrénée à travers la vie. Le lecteur assiste à la quête de Tom, participe à son questionnement avant de partager ses errements dans la dernière partie du livre. Ce récit dynamique se lit d’une traite. Bien que sa vie soit parsemée d’épisodes dramatiques, Tom Larch communique au lecteur une formidable soif de vivre et un enthousiasme ravigotant.


CLIQUEZ CI-DESSOUS POUR LIRE UN EXTRAIT!


_______________

 Du même auteur, sont également à la bib:

La Vie rêvée d'Ernesto G
Le Club des incorrigibles optimistes

Les coqs cubains chantent à minuit - Tierno Monénembo





Ignacio Rodríguez Aponte, un noir de La Havane, gagne sa vie en allant cueillir à l’aéroport les touristes pleins aux as. Un jour, Ignacio récupère à sa descente d’avion un certain El Palenque, Français d’origine guinéenne au comportement peu conventionnel. Cette rencontre est-elle le fait du hasard ?

http://www.seuil.com/extraits/9782021088953.pdfCinquante années plus tôt à l’aube de la révolution, Fidel Castro pourchassé par les troupes de Batista trouve refuge dans le domaine agricole d'Alfonso. Les deux hommes cèlent un pacte où Castro malgré ses idéaux communistes s’engage dans le futur à respecter la propriété privée du vieil Alfonso.

El Palenque parcourt depuis son arrivée l’île, La Havane, à partir de vagues souvenirs, de mélodies qui ont bercé son enfance. Que cherche-t-il dans ce pays à la fois lointain et parfois si proche? Ses racines maternelles ? Sa propre histoire…


Histoire captivante. Tierno Monénembo nous entraîne dans une aventure foisonnante où le malheur côtoie l’insouciance, la joie communicative du peuple cubain avec ses nuits rythmées par la Salsa, embuées par la fumée de cigares, arrosées copieusement de mojitos, de rhum…


CLIQUEZ SUR LA COUVERTURE POUR LIRE QUELQUES PAGES!

_____________

Du même auteur, vous trouverez également à la bib:

Le Roi de Kahel (Prix Renaudot)

Pardonnable, impardonnable - Valérie Tong Cuong





Nous vivons la déchirure d’une famille qui semblait vivre en bonne entente, mais un léger accident fait ressortir toute une série de non-dits qui mène à un déchirement total entre les membres de cette famille.

Une tension qui vient de l’amour exclusif d’une mère pour sa fille, une hargne vengeresse par rapport à la seconde, un rejet du gendre qui lui prend sa fille chérie, ce gendre que sa famille a rejeté et qui a eu une faiblesse vis-à-vis de sa petite belle-sœur.

Le petit  garçon adore sa tante avec qui il joue beaucoup. Mais n’est-t-elle pas responsable de l’accident ? car Milo était placé sous sa responsabilité quand eut lieu l’accident qui provoqua un violent choc crânien. Comment peuvent se retrouver dans un lieu si étroit qu’une chambre d’hôpital des membres d’une famille qui ont tous des problèmes relationnels ou plus graves entre eux ?


Ce récit est très bien conduit et le lecteur est pris d’affection pour chaque membre de cette famille ou de pitié, l’un après l’autre. 

__________________

Du même auteur, vous trouverez aussi à la bib:

Big
L'Ardoise magique
Où je suis
Providence

Prends garde - Luciana Castellina / Milena Agus



Luciana Castellina relate une partie de l'histoire des Pouilles, à la fin de la guerre (1943-1946) au moment du débarquement des Alliés et des révoltes paysannes.
Dans ce contexte historique, Milena Agus fait revivre le village d'Andria et l'histoire des quatre soeurs Porro, recluses dans leur palais, mais d'où partira un historique coup de fusil.
Milena Agus a romancé cette histoire en imaginant des situations et des personnages.


________________

De Milena Agus, nous vous proposons également:

Battement d'ailes
La Comtesse de Ricotta
Mal de pierres
Mon Voisin
Quand le requin dort  

mardi 3 février 2015

NOUVEAUTES "ROMAN JUNIOR" - Janvier 2015 (1)

Vous trouverez désormais chaque mois un petit livret dans le secteur junior vous présentant les nouveautés du mois, avec un petit synopsis pour chaque roman (merci, Carole!).

Le BibBlog s'en fera, évidemment, scrupuleusement l'écho ;-)

En voilà une première partie:

Cliquez sur les images pour les agrandir!




Un livre, un film: Les yeux jaunes des crocodiles

Les yeux jaunes des crocodiles, c'est d'abord un livre de Katherine Pancol:
"Ce roman se passe à paris. Et pourtant on y croise des crocodiles.Ce roman parle des hommes. Et des femmes. Celles que nous sommes, celles que nous voudrions être, celles que nous ne serons jamais, celles que nous deviendrons peut-être.Ce roman est l'histoire d'un mensonge. Mais aussi une histoire d'amours, d'amitiés, de trahisons, d'argent, de rêves.Ce roman est plein de rires et de larmes.Ce roman, c'est la vie."



Et c'est devenu un film de Cécile Telerman dont le DVD est arrivé à la bib! ;-)




Bande annonce:



Un an après - Anne Wiazemsky

Présentation de l'éditeur:

«La traque des étudiants se poursuivait boulevard Saint-Germain et rue Saint-Jacques. Des groupes de jeunes, garçons et filles mélangés, se battaient à mains nues contre les matraques des policiers, d’autres lançaient différents objets ramassés sur les trottoirs. Parfois, des fumées m’empêchaient de distinguer qui attaquait qui. Nous apprendrions plus tard qu’il s’agissait de gaz lacrymogènes.
Le téléphone sonna.
C’était Jean-Luc, très inquiet, qui craignait que je n’aie pas eu le temps de regagner notre appartement. "Écoute Europe numéro 1, ça barde au Quartier latin!" Nous étions le 3 mai 1968.»
Anne Wiazemsky.


Notre avis:

"Jean-Luc", c'est Jean-Luc Godard, bien sûr. Et 1968, c'est l'année de Mai, mais aussi celle de la défense de la Cinémathèque d'Henri Langlois et celle de la rupture entre Godard et Anne Wiazemsky, sollicitée par d'autres grands cinéastes...


CLIQUEZ SUR LA COUVERTURE POUR FEUILLETER QUELQUES PAGES!

Un an après

________________

D'Anne Wiazemsky, vous trouverez également à la bib:

Aux quatre coins du monde
Je m'appelle Elisabeth
Jeune fille
Mon enfant de Berlin
Une année studieuse
Une Poignée de gens