La bibliothèque sera exceptionnellement fermée le LUNDI 14 AOÛT!

mardi 23 février 2016

La Réunion: le 11 mars!

Notez bien sur vos agendas notre prochain rendez-vous!

vendredi 11 mars 2016 à 20h30

La REUNION, belle et secrète

Film de Claude PORET  - IMAGES DU MONDE


"La Réunion est une “île-montagne” surgie de l’océan Indien; c’est aussi une large page de l’Histoire de France, un creuset où se mélangent les ethnies, les cultures, les paysages les plus riches et les plus variés ; les plus secrets également.Chaque île a ses charmes, la Réunion n’y fait pas exception. Mais ici, il ne faut pas les chercher dans l’exotisme tapageur des plages de sable blanc mais plutôt dans un contraste entre la modernité de ses villes et le maintient des traditions du “vieux pays” situé dans les “cirques”, les “hauts” et la côte sauvage
Un reportage qui mêle habilement les hommes et leur environnement, le dépaysement et la découverte."


Comme d'habitude, ce sera au Centre Culturel de St-Georges et l'entrée est gratuite...



Désaxé - Lars Kepler




C’est toujours un moment de plaisir pour le lecteur lorsqu’il retrouve l’univers du roman policier suédois. Une forme de sérénité traverse cette littérature alors que les pires horreurs sont parfois décrites. Les personnages de détectives sont particulièrement construits avec une complexité psychologique qui les rend attachant. Ce nouveau polar de Lars Kepler ne déroge pas à ces règles.
Ceux qui ont déjà lu L’Hypnotiseur ou Le Marchand de sable vont retrouver un univers familier. Pour ceux qui découvriraient cet auteur, c’est l’occasion de rencontrer la détective Margot en milieu de grossesse.
http://issuu.com/actes_sud/docs/d__sax___extrait_actes_sud_actes_no/1?e=2297045/32042998L’intrigue est assez dense pour soutenir l’attention pendant presque 600 pages. Les cadavres jalonnent les relances narratives. A travers le motif du voyeur, le lecteur utilise sa propre angoisse pour suivre le Dr. Erik Maria Bark qui tente d’aider la police à trouver l’assassin.
Suspens, angoisse, suspects, cadavres, tous les ingrédients sont réunis pour donner au lecteur l’envie de s’enfermer à triple tour chez lui avec ce roman. Et si la description des meurtres rebute, il est possible de sauter les quelques pages concernées sans rien perdre de la narration, ni de l’intrigue.



CLIQUEZ SUR LA COUVERTURE POUR LIRE QUELQUES PAGES!

 
___________ 

De Lars Kepler, vous trouverez également à la bib:

Incurables
L'Hypnotiseur
Le Pacte

L'arbre du pays Toraja - Philippe Claudel



Le narrateur, écrivain et cinéaste, double décalé de l'auteur, est interpelé par les coutumes funéraires des Torajas de l'île de Sulawesi, peuplade qui consacre sa vie à préparer sa mort. A son retour de voyage, son grand ami et producteur Eugène, lui apprend qu'il a un cancer, cancer qui l'emporte un an plus tard.
C'est, pour Philippe Claudel, l'occasion d'une réflexion sur la mort. Quels sont nos rapports avec elle, avec les amis disparus, avec notre corps vieillissant? Livre sur la mort, mais livre optimiste et d'une grande beauté lumineuse. La mort n'est pas une angoisse, mais une invitation épicurienne à savourer chaque plaisir.
http://fr.calameo.com/read/0026933006088576697b2Comme on compose des "Tombeaux" en musique, l'auteur en compose un magnifique et poétique à Eugène à travers les pages de ce livre.

Loin d'être une méditation froide et austère, c'est un hymne vibrant et poétique à la création, à l'amitié, à l'amour, à la vie, toujours pleine de promesses.


Découvrez un petit extrait en cliquant sur la couverture!

____________

Du même auteur, nous vous proposons également:

J'abandonne
L'Enquête
La Petite fille de Monsieur Lihn
Le Monde sans les enfants et autres histoires
Le Paquet
Le Rapport de Brodeck
Les Ames grises
Parfums
Parle-moi d'amour


Presagio - Andrea Molesini



Ce roman est écrit par un homme, poète, traducteur, auteur de livres pour enfant et professeur de littérature à l’université de Padoue.
L'histoire commence en juillet 1914 et s’achève en août 1914. Niccolo Spada, directeur du palace du Lido vénitien, l’Excelsior, décrit cette période particulière de veille de la Première guerre mondiale et la tension ressentie par sa clientèle cosmopolite et aisée. Il raconte aussi l’histoire d’une femme qui s’est réfugiée à Venise : la comtesse Margaret von Hayek. Il devient son amant : elle est belle, intelligente et défie les règles de l’époque. On va découvrir son passé…

Roman poétique et émouvant avec quelques surprises.

La gaieté - Justine Lévy


Louise, la narratrice alter ego de l'auteur, décide d'adopter la gaieté comme un "rempart au chagrin" et "une arme au quotidien". Elle lutte pour surmonter ses angoisses, ses névroses, ses obsessions afin d'offrir à ses enfants une vie équilibrée, de les protéger contre la dureté de l'existence... ce qu'elle n'a jamais connu elle-même, étant fille de divorcés.
Mais "on n'est pas une page blanche [...] on porte la mémoire de sa famille, on trimballe ses paquets de problèmes et de névroses". Elle s'efforce d'oublier son enfance entre un père toujours parti au secours de l'humanité, des belles-mères passagères qui la détestent et une mère alcoolique, camée et irresponsable.
Mais l'expérience de la maternité et l'obsession pathologique d'être "une bonne mère" la ramènent inéluctablement aux carences et aux douleurs plus ou moins occultées de sa propre enfance.

J'ai eu du mal à entrer dans ce livre pour deux raisons: ce déballage intime m'aurait semblé plus approprié au cabinet d'un psychanalyste qu'à un roman et le style relâché, presque enfantin, plus proche de la parole que de l'écriture me déplaisait. Puis je me suis laissé prendre par le désarroi de l'auteur et par sa volonté de s'en sortir.

___________

Du même auteur, nous avons aussi à la bib:

Mauvaise fille
Rien de grave

mardi 16 février 2016

En vrille - Deon Meyer





L’histoire : En 2014, Le Cap, un cadavre est retrouvé sur une plage suite à une intempérie…
Le polar se déroule entre deux narrations parallèles : d’une part, celle de l’enquête menée par les Hawks (Groupe Criminalité Violente) qui révèle que le corps est celui d’Ernest Richter, PDG de la société Alibi.co.za, une entreprise qui gère une application internet de vente d’alibis pour les conjoints infidèles… et d’autre part, celle de la confession de François du Toit à l’avocate Susan Peires. Le lecteur recherchera le lien entre les deux histoires qui, bien sûr, se rejoindront après de nombreux rebondissements.

Deux personnages attachants, Vaughn Cupido et Bennie Griessel, entre autres, mènent tranquillement l’enquête. La rechute de Griessel dans l’alcool est très vite abordée ainsi que son addiction et le stress général des policiers.
L’auteur décrit la vie sociétale du Cap et de ses environs, de cette population qui a subi l'apartheid, mais aussi le développement des grandes exploitations et de l'industrie vinicoles de génération en génération grâce au passé de l'exploitant « du Toit ».
http://www.seuil.com/extraits/9782021236644.pdf 
Ce roman est intéressant ; moderne grâce aux outils technologiques utilisés et bien écrit.


CLIQUEZ SUR L'IMAGE POUR LIRE QUELQUES EXTRAITS

_______________

Du même auteur, vous trouverez également à la bib:

7 jours
A la trace
Kobra

Camping-car - Sophie Brocas



Ce petit récit est très agréable à lire. Il nous mêle à la vie d’un trio de copains très différents les uns des autres, mais qui se retrouve chaque dimanche dans le même bistrot pour dîner. Ils sont à peu près du même âge. Ils ont eu une vie très différente.
Jeannot est chauffeur de bus à la RATP, Alexandre est un haut fonctionnaire hors cadre qui s’occupe en faisant les cérémonies d’obsèques des toutous. Il est marié à Dolores. Moz a été menuisier et est entré à l’opéra pour faire les décors, travaille en sous-sol. Il est toujours célibataire.
Ils leur arrivent là des péripéties qui les rapprochent un peu plus, au cours d’une excursion en camping-car de Jeannot. Là, ils se font des confidences sur leurs désirs, regrets, etc.
http://www.calameo.com/read/00091354461e36041d06e
Les descriptions de leur comportement sont très finement étudiées par l’auteur. C’est un grand plaisir de vivre avec ce trio et leurs relations.



CLIQUEZ SUR LA COUVERTURE POUR LIRE UN EXTRAIT!

Golem - Pierre Assouline

Présentation de l'éditeur:


"Soupçonné du meurtre de son ex-femme, décédée dans un mystérieux accident de voiture, Gustave Meyer, grand maître international d'échecs, voit soudain sa vie basculer. En un instant, ce solitaire devient un fugitif partout recherché.
Dissimulé sous une autre identité, isolé des siens, il est rattrapé par ses failles : l’étrange opération chirurgicale qu’il a subie à son insu et qui l’a «golémisé» en décuplant ses facultés mentales ; la relation ambiguë qu’il entretient avec l’ami qui l’a opéré ; le sentiment diffus de ne plus s’appartenir et de devenir un monstre au regard de la société.
Une clé lui manque, qu’il part chercher en errant au cœur de la vieille Europe, deux femmes à ses trousses : Emma, sa propre fille, qui essaie de l’aider, et Nina, chargée de l’enquête policière.
Meyer y parviendra-t-il à temps? Sera-t-il assez solide pour faire face à la vérité qu’il va découvrir?"


Notre avis

GolemIntéressant.


CLIQUEZ SUR LA COUVERTURE POUR FEUILLETER QUELQUES PAGES!



____________

De Pierre Assouline, nous vous proposons également à la bib:

Albert Londres : Vie et mort d'un grand reporter 1884 - 1932
Double vie
Etat limite
Gaston Gallimard : Un demi-siècle d'édition française
L'Homme de l'art : D.-H. Kahnweiler (1884 - 1979)
La Cliente
Le Dernier des Camondo
Le Portrait
Les Invités
Lutetia
Sigmaringen
Simenon
Une Eminence grise : Jean Jardin (1904 - 1976)
Une Question d'orgueil
Vies de Job

mardi 9 février 2016

Rencontre avec... Sylvie Germain.


Sylvie Germain était à Auxerre... et nous aussi!

Ce samedi 30 janvier 2016, Sylvie Germain a présenté son dernier roman « A la table des hommes » (voir notre avis ICI) dans une librairie d'Auxerre, bondée bien avant le début de la séance. 
Elle était d'autant plus attendue que Sylvie Germain habite depuis deux ans à Auxerre où elle a écrit en partie son livre. Elle connaît bien la région car, durant son enfance, elle venait en vacances chez ses grands-parents à Corbigny. Elle s’est d'ailleurs inspirée pour ses romans de divers surnoms élaborés utilisés à l’époque dans ce village.

Le libraire, Grégoire Courtois, rappelle son parcours : Sylvie Germain poursuit des études de philosophie jusqu’au doctorat puis « habituée des dissertations et n’ayant plus rien à rédiger », elle commence à écrire des contes et des nouvelles. Elle mène aussi une carrière professionnelle en parallèle : documentaliste, fonctionnaire au Ministère de la Culture, professeur de philosophie et de français. A partir de 1994, elle se consacre uniquement à l’activité littéraire. Elle a obtenu entre autres, deux distinctions perstigieuses : le Prix Fémina pour son roman « Jours de colère » en 1989 et le Prix Goncourt des lycéens, en 2005, pour « Magnus ».

Pendant près de deux heures elle se prêtera à l'exercice des questions-réponses. L'entretien portera largement sur divers points concernant son processus de création littéraire. Elle a étonné ses lecteurs en expliquant sa méthode de travail et en particulier en déclarant : « je ne sais jamais la fin de mes livres quand je les commence ; je suis même parfois désolée quand un personnage meurt ». Elle fait confiance à l’imaginaire, c’est-à-dire aux images qui lui viennent et elle essaie alors de les décrire.
A ses « fans » qui admirent son style et lui demandent si elle a écrit des poèmes, elle répond : « une prose poétique ne fait pas un poète »...

Cette rencontre avec Sylvie Germain a été un moment sincère et bien agréable. 


Vous trouverez à la bib, à l'étage, tout un présentoir consacré à ses ouvrages. Redécouvrez-les! ;-)


Histoire de la violence - Edouard Louis

           !!!   COUP  DE  COEUR   !!! 



Rentrant chez lui la nuit du 24 décembre, Edouard Louis est suivi par un jeune kabyle, Reda, qu'il fera monter dans sa chambre. Après une nuit d'amour et de confidences, Reda le volera, tentera de l'étrangler, le menacera d'un pistolet et le violera.
Ce n'est pas l'histoire d'un fait divers crapuleux qui rend ce livre bouleversant, mais les conséquences du drame et la technique narrative choisie par l'auteur. Il s'agit d'une sorte d'autobiographie écrite par une tierce personne. Tout au long du roman, il rapporte le récit que sa soeur Clara transmet à son mari un an après les événements alors qu'Edouard vient seulement de se confier à elle. Edouard corrige ses propos et livre sa propre version. Deux voix qui ne parlent pas la même langue et ne reflètent pas la même culture et qui confirment la difficulté d' en finir avec Eddy Bellegueule.

http://www.seuil.com/extraits/9782021177787.pdfLa violence est omniprésente: dans le traumatisme subi, dans les souvenirs familiaux, dans la vie misérable du père de Reda, dans l'inéluctable déformation de la vérité par la parole, dans l'incompréhension de ses meilleurs amis qui le poussent à faire une déposition à la police, ce qui est contraire à son idéologie.
Edouard reste dans la contradiction et l'ambiguïté face à son agression et à son agresseur. Il analyse avec perspicacité et lucidité comment ce traumatisme l'a marqué.

Une voix qu'on n'oublie pas après avoir refermé le roman.


 CLIQUEZ SUR LA COUVERTURE POUR LIRE UN EXTRAIT!

_______________

En finir avec Eddy Bellegueule est aussi à la bib, notre avis est ICI.


Paris est une fête - Ernest Hemingway



L'auteur témoigne de ses premières années d'écrivain à Paris, dans les années 1920.
Jeune journaliste, il abandonne son travail pour vivre de son écriture. Il arrive à Paris avec sa femme Hadley et le couple, qui a peu d'argent, vit d'amour et de vin!
Il renconctre Gertrude Stein, le poète Ezra Pound, l'écrivain américain Scott Fitzgerald, fou et charmant.
Le livre déborde d'amour pour Paris, où il revint à de nombreuses reprises avec sa femme et son fils.

Hemingway écrit simplement (ajoutant de nombreuses anecdotes) au fil des jours, ses rencontres, ses tourments, son bonheur.

__________

D'Hemingway, vous pourrez trouver à la bib:

Le Chaud et le froid
Le Vieil homme et la mer


La coloc - Jean-Philippe Blondel



Avec ce roman, Jean-Philippe Blondel entraîne une nouvelle fois son lecteur dans le monde de l’adolescence. Si Un hiver à Paris mettait l’accent sur le mal-être d’une minorité d’adolescents, ceux des classes préparatoires, La Coloc est destiné à être lu par tous, les adolescents, mais aussi leurs parents.
Pour ceux qui ne se souviennent plus de leurs années lycées et des questions inhérentes, pour ceux qui s’en souviennent comme si c’était hier, pour ceux qui sont en train de les vivre, le personnage principal, Romain, emmène le lecteur à sa suite, dans sa quête de réponses et une forme de solitude. Ses deux acolytes, Rémi et Maxime, incarnent d’autres figures d’ados, plus stéréotypés (le geek et la star du lycée). Mais ce trio fonctionne.

Un livre à lire en famille, pour évoquer des souvenirs, rire des incompréhensions et malentendus passés ou au contraire ouvrir une brèche dans un mutisme adolescent.


_____________

Du même auteur, vous trouverez aussi à la bib:

Blog
Un hiver à Paris
Un Minuscule inventaire

mardi 2 février 2016

DVD... DVD... DVD...



Nouveautés en fiction...

... mais pas seulement... essayez aussi les documentaires! ;-)




La renverse - Olivier Adam




Très bon roman qui nous conte le drame d’une famille, d’une ville, à la suite d’un scandale dévoilé dans la presse.
Un homme politique est accusé de viol sur de jeunes femmes qu’il pourrait recruter dans le personnel communal. Ces séances se dérouleraient avec la complicité de sa maîtresse, adjointe. Ceci provoque un choc très violent dans la ville, dans les familles et surtout sur un des fils de l’adjointe dont la vie est pratiquement détruite. Il vivra en Bretagne de petits boulots quand il apprend la mort accidentelle du maire de M. dans le journal télévisé.
Ceci provoque un retour de souvenirs, d’inquiétudes. Il se rend aux obsèques, souhaite revoir son petit frère qui a émigré au Canada. Il rencontre la sœur de sa mère pour savoir qui était ce personnage qu’il n’a jamais vraiment connu.

Le style, les descriptions sont de qualité et je ne peux que recommander la lecture de cet ouvrage.

_____________

Du même auteur, nous avons également à la bib:

A l'abri de rien
Des vents contraires
Le Coeur régulier
Les Lisières
Peine perdue

A la table des hommes - Sylvie Germain




L’histoire ou plutôt « conte » intemporel : un porcelet fait l'expérience de la survie dans un pays dévasté par la guerre. Allaité par une mère en deuil, sa confiance en l'homme sera vite rompue. Parmi tous les animaux qu’il côtoie, seule une corneille subsistera à ses côtés. Devenu humain… et de fait enfant sauvage, il est recueilli par Ghirzal, une vieille du village, qui le surnomme Babel ; il va faire l'expérience de l'humanité en la personne de Tomka, un jeune revanchard prêt à malmener les plus faibles… Contraint à l'exil afin de ne plus être la victime d'un village meurtri, il part avec Yelnat, un vieux clown sauvage et trouve refuge chez deux frères, Clovis et Rufus.
Babel doit apprendre une nouvelle langue… Sa famille tutrice l'aide à entrer dans la vie…

http://www.calameo.com/read/001918672578e164c55f0Sylvie Germain nous permet de comprendre la finalité de sa fable en faisant de Clovis un blogueur aux textes et dessins irrévérencieux. Elle dénonce aussi l'orgueil de l'homme qui par exemple condamne la vache folle de ses dérives commerciales. Le livre décrit aussi le monde : les guerres absurdes et fratricides, le rapport des hommes et des animaux, la destruction de la nature, la perte du lien homme-nature-animaux. Elle évoque l'actualité : les migrants, les religions instrumentalisées qui servent de prétextes aux conflits sanglants. 

C'est un très beau livre, non à cause de l’histoire qui est racontée mais grâce au style admirable de l’auteur. C’est une lecture facile, fluide même si le vocabulaire est recherché et poétique.


CLIQUEZ SUR LA COUVERTURE POUR LIRE QUELQUES PAGES!


_____________

De Sylvie Germain, vous trouverez également à la bib:

Hors champ
L'Enfant Méduse
L'Inaperçu
La Pleurante des rues de Prague
Le Monde sans vous
Magnus (Prix Goncourt des lycéens)
Tobie des marais

Je dirai malgré tout que cette vie fut belle - Jean d'Ormesson



Autobiographie? Souvenirs? Mémoires? Confessions? Comment décider avec un auteur qui raconte sa vie dans ses romans et dont la vie est un roman?
On lui a souvent reproché sa complaisance à étaler son existence et pour désamorcer les éventuelles critiques, il les anticipe. Le procédé est habile: le livre est un dialogue entre le Moi de l'auteur et une sorte de Sur-Moi, juge de ses actions et de ses paroles qui ironise, critique, tempère lorsque l'auteur fait preuve d'autosatisfaction, de fausse modestie ou de légèreté et auquel, bien évidemment, il répond en se justifiant et en s'excusant.
L'histoire personnelle de d'Ormesson se mêle à l'histoire de 1925 (date de naissance de l'écrivain) jusqu'à nos jours. Privilégié par sa naissance, par son passage à Ulm et par diverses fonctions (direction du Figaro, élection à l'Académie française...) il a connu la fine fleur du monde politique, littéraire et artistique. Son livre nous fait parcourir, à travers souvenirs et anecdotes savoureuses, l'histoire de notre époque et rencontrer quantité de grandes figures célèbres ou oubliées.

Je dirai malgré tout que cette vie fut belleJ'avoue m'être laissé charmer par ce passionné nonchalant, cet incorrigible narcissique qui se raconte avec tant d'élégance, d'humour et d'esprit.



CLIQUEZ SUR LA COUVERTURE POUR DECOUVRIR QUELQUES PAGES!


____________

Du même auteur, vous pourrez trouver également à la bib:

C'était bien
Casimir mène la grande vie
Histoire du Juif errant
La Création du monde
La Douane de mer
Le Rapport Gabriel  
Mon dernier rêve sera pour vous
Qu'ai-je donc fait
Un jour je m'en irai sans en avoir tout dit
Voyez comme on danse