La bibliothèque sera exceptionnellement fermée le LUNDI 14 AOÛT!

mardi 27 décembre 2016

14-14 - Silène Edgar et Paul Beorn

Roman pour les juniors.



Présentation de l'éditeur :

"À l’aube de la Grande Guerre…
Adrien et Hadrien ont treize ans et habitent tous les deux en Picardie. Ils ont les mêmes préoccupations: l’école, la famille, les filles…
Une seule chose les sépare : Adrien vit en 2014 et Hadrien en 1914. Grâce à une boîte aux lettres mystérieuse, les deux adolescents vont s’échanger du courrier et devenir amis.
Mais la Grande Guerre est sur le point d’éclater pour Hadrien et leur correspondance pourrait bien s’interrompre de façon dramatique…"

____________

14-14 a reçu les prix littéraires suivants :

Prix Gulli 2014
Prix des Incorruptibles 2016
Prix Tatoulu 2016

Frissons d'hiver....


Thrillers, enquêtes, suspenses...




... c'est parfois bon de frissonner en hiver!



Post-scriptum - Alain Claude Sulzer


Présentation de l'éditeur :

http://www.actes-sud.fr/sites/default/files/9782330066567_extrait.pdf"Dans les années 1930, Lionel Kupfer, star du jeune cinéma allemand, vient se reposer dans un palace des montagnes suisses pour attendre son prochain tournage. C’est l’hiver et il s’ennuie, jusqu’au jour où il rencontre Walter, le postier du village, qui devient très vite son amant. Ce qui pour Kupfer est une simple aventure sera pour Walter le grand amour de sa vie.
Mais Hitler vient de prendre le pouvoir et bientôt Kupfer apprend qu’il ne pourra plus tourner car il est juif. Il s’exile alors aux États-Unis, en même temps que les célèbres cinéastes juifs allemands qui feront la gloire d’Hollywood. Après la guerre, les amants d’un jour se croiseront dans un avion mais l’un comme l’autre, par élégance ou par sagesse, préféreront ne pas se reconnaître.

Alain Claude Sulzer retrouve ici l’empathie avec ses personnages qui faisait le charme poignant d’Un garçon parfait. Il sait comme personne décrire avec délicatesse les amours impossibles où la différence est moins dans le sexe que dans l’âge et la condition sociale."


CLIQUEZ SUR L'IMAGE POUR LIRE UN EXTRAIT !

Journal d'un homme heureux - Philippe Delerm

Présentation de l'éditeur :

"Je me suis levé ce matin en pensant que la journée allait être bonne. Je crois que je me coucherai ce soir en me disant que je suis le plus heureux des hommes. Comment ne pas frissonner un peu à cette idée ?
Je suis riche, incommensurablement riche de ce qui manque à presque tout le monde : le temps."
Ce journal est celui d'un âge d'or.
Choisir de vivre à la campagne loin des milieux littéraires et parisiens.
Regarder par la fenêtre pousser les fleurs de son jardin, au rythme des saisons.
Prendre le temps de vivre sa vie, d'admirer sa compagne, d'aimer son enfant.
Écrire en pensant qu'on sera, un jour peut-être, reconnu.

Philippe Delerm n'a tenu son journal qu'une seule année de sa vie. Il avait 37 ans. Bien longtemps avant l'ouragan du succès de La Première Gorgée de bière. "Je n'ai sans doute jamais été plus heureux que cette année-là."


____________

Il n'y a pas loin d'une trentaine d'ouvrages de Philippe Delerm à la bib... de quoi vous offrir bien des petits plaisirs...


Les pêcheurs d'étoiles - Jean-Paul Delfino

Présentation de l'éditeur :

"Paris, 1925. Dans le bouillonnement des années folles, deux hommes vont vivre une nuit d’exception.
À la poursuite d’une femme fantomatique et aimée, sur les traces de Jean Cocteau qui leur a volé l’argument d’un opéra, ils sillonnent la nuit parisienne, de la Closerie des Lilas au Père-Lachaise, de l’Opéra Garnier à la banlieue rouge. Dans les méandres de la Ville Lumière, ils vont rebondir de caboulots en night-clubs et se laisseront entraîner dans une valse canaille durant laquelle ils croiseront Chagall et les époux Delaunay, Toulouse-Lautrec, Modigliani, Abel Gance, Chaplin ou encore la mémoire d’Apollinaire.
Dans cette course folle, ils vont refaire le monde, rêver de gloire, pêcher le grand requin blanc sur les rives de la Seine, se promener à dos de girafe ou partir vers l’inconnu à bord d’une locomotive Pacific.
Ces deux hommes, dont le génie n’est pas encore reconnu, se nomment Blaise Cendrars et Erik Satie. Ensemble, ils vont se trouver et se perdre, tenter de réenchanter le monde, jusqu’au bout de la nuit."


mardi 20 décembre 2016

Et du côté des enfants...


De nouveaux albums...


... pour raconter de nouvelles histoires.



Romans juniors... Romans juniors...



Présentation de l'éditeur :

"Une guerre contre le destin.
Une course contre le temps.
Taylor Montclair, une fille tout ce qu'il y a de plus normal, mène une vie sans histoire dans la petite ville de Woodbury, en Angleterre. Sacha Winters, un ténébreux garçon nimbé de mystère, habite à Paris.
Alors que Taylor est impatiente d'intégrer l'université d'Oxford, Sacha, lui, se contrefiche des études... et pour cause : il connaît la date exacte de sa mort, et celle-ci approche à grands pas.
La mort de Sacha entraînera la réalisation d'une prophétie ancestrale qui plongera le monde dans le chaos.

Taylor est la seule qui puisse le sauver. Mais ni elle ni lui ne le savent : ils ne se sont jamais rencontrés.
Une mer et plusieurs centaines de kilomètres les séparent. Des puissances démoniaques sont prêtes à tout pour empêcher leur alliance. Ils ont huit semaines pour se trouver et vaincre le destin.
Le compte à rebours commence maintenant."




De l'âme - François Cheng



http://www.calameo.com/read/0019186723a1ed5e482dfDans un essai poétique, François Cheng aborde un des sujets les plus complexes et délicats qui soit, celui de lâme. Pour répondre à une amie qui lui a écrit: "sur le tard, je me découvre une âme", il lui adresse sept lettres où il médite sur la notion d'âme et sur ses rapports avec l'esprit.
Si le sujet peut sembler aride, le livre de F. Cheng est avant tout sensible et poétique, parsemé de fulgurances dans ses analyses de la beauté (magnifiques pages sur Léonard de Vinci) ou dans ses émerveillements personnels devant la nature. L'âme, "la part la plus intime, personnelle, irremplaçable, marque de l'unicité de chacun" selon ses propres paroles, semble donc le véritable critère de valeur.

Un très bel ouvrage, source de réflexion et d'émotion, et qui redonne à l'âme une place trop oubliée de nos jours.

CLIQUEZ SUR LA COUVERTURE POUR LIRE UN EXTRAIT !

_____________

Du même auteur, vous pourrez également trouver à la bib:

Cinq méditations sur la beauté
L'Eternité n'est pas de trop
Le Dit de Tianyi


Ma part de Gaulois - Magyd Cherfi



Magyd vit dans une cité des quartiers nord de Toulouse dans les années 1980. Aîné de la famille, il porte les espérances de ses parents et en particulier de sa mère qui le pousse sans concession à fréquenter l’école.
Assidu, consensuel, rêveur, il passe rapidement auprès des autres pour un intellectuel. N’écrit-il pas des poésies ? ce qui lui vaut d’être sollicité par les copains pour rédiger les lettres envoyées aux filles. Pourtant le début dans les petites classes de l’école de la république, quelles que soient les différences, la couleur de peau, se déroule au mieux. Au fil des ans des écarts se creusent, les échecs au collège et au lycée amènent la majorité des jeunes de cette cité à abandonner et lâcher prise. Le fossé s’élargit, Magyd vit, tout en préparant le bac, au milieu de ce monde aux règles bien établies; il se fait tabasser quand il est pris à lire un livre dans la rue, il est le traître… "La langue, c'est l'ennemi de ceux qui ne l'ont pas." Lui qui adhère à la littérature, aux phrases bien conjuguées…
http://www.actes-sud.fr/sites/default/files/9782330066529_extrait.pdfL’auteur nous décrit parfois de manière crue la vie dans cette cité où le clan, la religion, la famille omniprésents règnent sur une communauté où machisme, désespoir, violences envers les femmes, s’écrivent au quotidien.
Malgré un récit parfois sombre, on ressent une certaine fraternité à travers les efforts des plus favorisés qui aident aux devoirs des gosses du quartier, les discussions politiques avec les copains, "la bande", les pièces de théâtre qui permettent aux jeunes filles de se soustraire à l’emprise familiale.

Sujet d’actualité qui est traité avec réalisme et objectivité.


CLIQUEZ SUR LA COUVERTURE POUR LIRE UN EXTRAIT!


Le bal mécanique - Yannick Grannec

Josh Schors anime à Chicago une émission de télé-réalité très en vogue. Sa vie va être bouleversée par l'annonce du suicide de Carl son père, retiré à Saint Paul de Vence, et par la découverte d'un portrait de Théodor Grenzberg, peint par Otto Dix et signalé dans les œuvres de la collection Gurlitt. Or le nom de Grenzberg ne lui est pas étranger...
Il va partir à la recherche de ce tableau et découvrir les secrets de sa famille et de ses origines. Ce roman passionnant offre de multiples entrées. 
Il promène le lecteur à Chicago, Saint Paul de Vence et surtout Berlin des années 1920. 
C'est une saga familiale s'étendant sur trois générations avec une chronologie à rebours. 
C'est une quête des origines et une enquête sur les mystères d'une famille. Pourquoi Carl a-t-il été confié par ses parents à une famille adoptive américaine ? Peut-être pas seulement par souci de mettre un enfant juif à l'abri du nazisme montant... 
C'est enfin une fresque de la vie artistique avec des références constantes à la peinture (chaque chapitre porte un titre de tableau). L'école du Bauhaus revit sous nos yeux, puisque Magda (une clef du mystère familial et un superbe portrait de femme artiste avide de liberté) y travaillera. Le lecteur en côtoiera les maîtres les plus célèbres et les adeptes les plus fervents. Il vivra aussi les drames des artistes dits "Dégénérés " par le régime nazi. 
Il est impossible de résumer toute la richesse de ce superbe roman ! 
Prenez votre entrée pour Le Bal mécanique, vous ne le regretterez pas! 

mardi 13 décembre 2016

A vélo jusque chez le Père Noël... c'est jeudi!


Cliquez sur l'image pour l'agrandir!


Plus de détails ICI!


Sur les chemins noirs - Sylvain Tesson



Récit autobiographique.
Du 24 août 2015 au 8 novembre 2015, Sylvain Tesson entreprend la traversée à pied de la France.
Il débute son périple dans le Mercantour, pour l'achever sur les côtes du Cotentin. Le voyageur se donne comme objectif de traverser à pied son pays en évitant au maximum les zones urbaines. Il traverse les Cévennes, le Massif Central, la Touraine, avant d'atteindre la Normandie.
https://flipbook.cantook.net/?d=%2F%2Fwww.edenlivres.fr%2Fflipbook%2Fpublications%2F231899.js&oid=3&c=&m=&l=&r=&f=pdfCe voyage est l'occasion de découvrir "les chemins noirs": sentiers, pistes, traces historiques de la France rurale. Ces sentiers vont lui permettre de recouvrer ses capacités physiques de marcheur (grave accident 2 ans plus tôt), de profiter de l'écoulement du temps, du silence, de l'immobilité, et de convoquer le souvenir de sa mère.
Très intéressant.


CLIQUEZ SUR LA COUVERTURE POUR LIRE UN EXTRAIT!

_____________

Du même auteur, vous trouverez également à la bib:

Dans les forêts de Sibérie : Février-Juillet 2010 (Prix Médicis essai)
Géographie de l'instant
S'abandonner à vivre
Une Vie à coucher dehors (Prix Goncourt des nouvelles)

Le pays que j'aime - Caterina Bonvicini


(mais presque 3 ! ;-) )

L’histoire : 1975, le roman commence par la description de la jeunesse de deux enfants: Olivia, fille unique d’un riche entrepreneur italien, Les Morganti et Valério, fils du jardinier et de la bonne. Ils vont dans la même école, sont élevés ensemble à Bologne et partagent les mêmes vacances luxueuses. Ils sont séparés lorsque la mère de Valério quitte son mari et s’installe avec son fils à Rome. Valério découvre alors un appartement sans confort dans un quartier populaire, un langage qu’il ne comprend pas, « le romanesco » et les magouilles… 
Quelle sera la vie de ces enfants ? Vont-ils se retrouver ? S’aimer ? Vivre ensemble ? 
Le livre répond à ces questions tout en décrivant deux mondes qui se côtoient entre 1975 et 2013 : d’abord, la bourgeoisie ou les « différentes bourgeoisies » et la corruption des chefs d’entreprise… puis les milieux défavorisés et sa petite délinquance. C’est aussi l’Italie sous l’ère Berlusconi : le titre du livre « Le pays que j’aime » est extrait d’un discours de Berlusconi. 

https://flipbook.cantook.net/?d=%2F%2Fwww.edenlivres.fr%2Fflipbook%2Fpublications%2F231425.js&oid=3&c=&m=&l=&r=&f=pdfCe roman sentimental (sans être à l’eau de rose ! clin d’œil à l’Académie française) permet de passer un agréable moment. Les personnages principaux sont attachants même s’ils manquent parfois de vivacité et de conviction. L’auteur écrit bien et avec un certain humour, les dialogues sont intenses, l’analyse psychologique fine et la description de cette période italienne intéressante. Ce livre peut rappeler aux lecteurs « L’amie prodigieuse » d’Eléna Ferrante.

Bon roman.


Cliquez sur la couverture pour lire quelques pages!
 

Règne animal - Jean-Baptiste Del Amo




Début du XXe siècle dans une petite ferme du Gers. Eléonore vient au monde dans une humble famille d’éleveurs de porcs où le chef de famille est « le père », « la mère » la génitrice. D’emblée l’auteur pose le décor dans cet environnement dominé par l’omniprésence des animaux.
On travaille dur, on égorge le cochon, tue la dernière portée de chatons… Bientôt le père usé prématurément par les travaux fera appel pour l’épauler à un cousin lointain, Marcel.
La Grande Guerre survient, Marcel est appelé sous les drapeaux, le père décède, la campagne se vide de sa jeunesse besogneuse, les femmes prennent le relais, la vie se referme sur la peur du lendemain dans l’attente du passage du facteur censé apporter des nouvelles du front….
Le cousin, après avoir été grièvement blessé est de retour, défiguré, profondément affecté psychologiquement, il reprend malgré de grandes souffrances le travail. Eléonore ne reste pas insensible à cet homme plus âgé, certes défiguré, mais qui reste pour elle l’occasion de rentrer dans le monde des adultes. Ils se marient, elle donnera naissance à Henri.

Soixante dix ans plus tard Eléonore est encore là, observant sa descendance à travers son fils devenu le patriarche, régnant sur le domaine et dirigeant sans complaisance ses deux fils, Joël et Serge. La porcherie a grandi, de nouvelles méthodes d’élevage sont en place avec la gestion industrielle de centaines de porcs. Les truies n’ont pas la place de se retourner dans leurs cages, elles mettent bas des petits qui leur sont retirés très vite à une cadence terrible avant d’être envoyés à l’abattoir. Les porcelets qui naissent différents des autres sont impitoyablement massacrés. Répondre aux normes tributaires du marché, ambiance lourde, en dehors de tout bon sens, ainsi s’installe un certain malaise qui au fil de la lecture laisse pressentir le drame….

L’auteur nous décrit de manière détaillée et précise l’univers de l’élevage en nous montrant comment celui-ci a évolué pour répondre à la demande et à la concurrence pour être compétitif au nom du gain. Reste que si les animaux vivent une existence concentrationnaire; l’homme, l’acteur, pour Del Amo a du mal à échapper à cette mécanique qui risque de devenir incontrôlable.

__________

Voir également la présentation de l'éditeur et un extrait du roman ICI!


Cannibales - Régis Jauffret


Présentation de l'éditeur :

"Noémie est une artiste peintre de vingt-quatre ans. Elle vient de rompre avec Geoffrey, un architecte de près de trente ans son aîné avec qui elle a eu une liaison de quelques mois. Le roman débute par un courrier d’elle adressé à la mère de cet homme pour s’excuser d’avoir rompu. Un courrier postal plutôt qu’un courrier numérique qu’elle craindrait de voir piraté. Une correspondance se développe entre les deux femmes qui finissent par nouer des liens diaboliques et projeter de dévorer Geoffrey.
http://www.seuil.com/ouvrage/cannibales-regis-jauffret/9782021309959?reader=1#page/1/mode/2upLes deux femmes sont des amoureuses passionnées. La vieille dame a donné à son fils le prénom du seul homme qu’elle ait jamais aimé, mort accidentellement avant son mariage. Noémie est une «collectionneuse d’histoires d’amour », toujours à la recherche de l’idéal tandis que Geoffrey s’efforce sans succès d’oublier cette amante qu’il a adorée.
Un sauvage roman d’amour."


Notre avis

Un roman épistolaire qui reflète la violence des pensées, l'agressivité de l'amour.
C'est effectivement un sauvage roman d'amour.


CLIQUEZ SUR LA COUVERTURE POUR LIRE UN EXTRAIT!

_____________

Du même auteur, nous vous proposons également:

Lacrimosa
Univers, univers (Prix Décembre 2003)


mardi 6 décembre 2016

Pour les plus jeunes...




Des ajouts sur nos grilles du côté des plus jeunes...
...avec notamment des histoires pour Noël!





Dans le jardin de l'ogre - Leïla Slimani



https://flipbook.cantook.net/?d=%2F%2Fwww.edenlivres.fr%2Fflipbook%2Fpublications%2F164827.js&oid=3&c=&m=&l=&r=&f=pdfPremier roman de celle qui a eu le prix Goncourt cette année, et à ce titre, c’est une première raison pour le lire. C’est toujours intéressant de découvrir les débuts d’un écrivain. Mais il existe bien d’autres raisons de se laisser emporter par ce roman à l’écriture tourbillonnante. Le premier chapitre interroge le lecteur : va-t-il se laisser emporter par la narration de la vie d’Adèle ? Mais la réponse vient immédiatement. A peine la lecture est-elle commencée qu’il devient impossible de poser le livre tant que le récit n’est pas achevé.
Le lecteur s’élance à la poursuite d’Adèle, mariée à un chirurgien, journaliste et mère d’un petit garçon. Mais cette vie, loin de la combler, met à jour les manques affectifs et les frustrations de son enfance. Autant de plaies béantes qui ouvrent les failles de l’insécurité chez Adèle et qu’elle s’efforce, à sa manière, de refermer.

On peut lire ce roman pour son héroïne et ses doutes. Il peut aussi se lire comme autant de questions sur la constitution d’un couple. Il questionne la féminité comme la masculinité. En arrière-plan, se dessine le tableau de la pseudo modernité de notre société.


CLIQUEZ SUR LA COUVERTURE POUR LIRE QUELQUES PAGES!

___________

Le Prix Goncourt 2016, Chanson douce, est bien sûr à la bib, cliquez ici pour lire notre avis.


Le dernier des nôtres - Adélaïde de Clermont-Tonnerre


L’histoire : en fait, ce roman raconte alternativement deux histoires qui se rejoindront. 
D’abord fin 1969, à Manhattan, Werner Zilch quitte la famille américaine qui l’a adopté pour faire fortune dans l’immobilier avec son associé Marcus, jeune avocat de bonne famille. Il rencontre le grand amour, Rebecca, artiste et riche héritière. Lorsqu’elle le présente à ses parents, la mère de Rebecca fait une crise de nerfs et un malaise en le voyant!…
http://liseuse-hachette.fr/file/34029?fullscreen=1#epubcfi(/6/8[F004_corpus]!4[corpus-0004]/2[chap001]/4/1:0)Puis février 1945 en Allemagne, à Dresde en ruines après les bombardements alliés, une jeune femme blessée, Luisa, met au monde un garçon qu’elle nomme Werner. Elle demande à ce qu’il soit confié à Marthe Engerer, sa belle-sœur en disant « Ne changez pas son nom. Il est le dernier des nôtres ».

Ce livre à l’eau de rose se lit vite malgré ses 488 pages. Il se veut historique, romantique avec un peu de suspense. Il se lit facilement même si le lecteur peut être gêné par les nombreux clichés, les personnages caricaturaux et peu consistants, le manque d’analyse psychologique et les situations prévisibles ou alors très peu crédibles.

« Grand prix du roman de l’Académie française » très populaire et accessible à tous


CLIQUEZ SUR LA COUVERTURE POUR FEUILLETER QUELQUES PAGES!
 

Le dentier du maréchal, madame Volotinen et autres curiosités - Arto Paasilinna



Employé dans une compagnie d'assurances et marié à Laura qui a 20 ans de plus que lui, Volomari Volotinen profite des déplacements exigés par sa fonction pour assouvir sa passion dévorante de collectionneur. Il ne s'agit pas de banales collections, mais de l'acquisition de pièces pour le moins étranges et surprenantes.
Le voici donc embarqué dans une série d'aventures rocambolesques pour récolter des pièces rares et inédites: sa collection se verra, entre autres, enrichie du slip de bain de Johnny Weissmuller alias Tarzan, d'un fragment de clavicule du Christ, des testicules en céramique du pape Innocent III ou encore des plus anciens poils pubiens datant de la préhistoire!

https://flipbook.cantook.net/?d=%2F%2Fwww.edenlivres.fr%2Fflipbook%2Fpublications%2F231203.js&oid=31&c=&m=&l=&r=&f=pdfCertes, l'imagination de Paasilinna va bon train quand il s'agit de l'invention des pièces récupérées par Volotinen au prix de multiples péripéties. Pourtant, l'intérêt s'essouffle un peu au fil du récit, la structure narrative étant trop répétitive. Chaque chapitre est consacré à l'acquisition d'une pièce lors d'un déplacement du héros et grâce à un système de troc. Les précédents romans de l'auteur échappaient à cette monotonie. 
Malgré cette restriction, c'est un livre d'accès facile et qui n'engendre pas la mélancolie!


CLIQUEZ SUR LA COUVERTURE POUR FEUILLETER QUELQUES PAGES!
______________

Du même auteur, nous vous proposons également:

Le Bestial serviteur du pasteur Huuskonen
Le Cantique de l'apocalypse joyeuse
Le Lièvre de Vatanen
Le Potager des malfaiteurs ayant échappé à la pendaison
Les Dix femmes de l'industriel Rauno Rämekorpi
Les mille et une gaffes de l'ange gardien Ariel Auvinen
Sang chaud, nerfs d'acier